Limiter les accidents graves avec le diagnostic gaz

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Un diagnostic gaz est exigé pour tout logement dont l’installation au gaz a été faite il y a 15 ans ou plus qu’il soit à vendre ou mis sur le marché locatif. Tous les bailleurs devaient se conformer à cette obligation depuis janvier 2018 pour les nouvelles locations et doivent se mettre aux normes dès que le bail en cours à cette date expire. Pour rappel, les tacites reconductions ne sont pas concernées par ce diagnostic gaz.

Comment se réalise un diagnostic gaz ?

Un expert du cabinet HEYDIAG se déplace in situ afin de contrôler l’installation au gaz de manière visuelle mais aussi en pratiquant diverses mesures suivant la norme en cours au moment du diagnostic. L’état de l’installation, les raccordements des divers appareils alimentés au gaz, le taux de monoxyde carbone, la présence d’aération et d’une ventilation dans les pièces sont quelques exemples des vérifications faites par le diagnostiqueur immobilier. Les diverses anomalies de l’installation sont indiquées dans le rapport avec les recommandations ou les obligations de travaux associées. Le cas d’une anomalie “DGI” implique systématiquement des travaux car l’alimentation au gaz sera immédiatement coupée par HEYDIAG et ne pourra être remise qu’après la suppression du défaut.