Diagnostic Immobilier MEUDON

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Pour tous vos diagnostics immobiliers pour un achat ou une location d’appartement ou de maison à MEUDON faites appel à Heydiag au 09 77 77 36 99 ou par email à contact@heydiag.fr .

Heydaig Diagnostic immobilier intervient à MEUDON pour tous vos diagnostics par exemple:
Diagnostic Amiante

Diagnostic Assainissement

Diagnostic Électricité

Diagnostic Plomb

Diagnostic Termites

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Diagnostic gaz

Etat des Risques Pollution (ERP)

Loi Carrez

Diagnostic Loi Boutin

Meudon (prononciation française : [mødɔ̃] (À propos de cette liste de sons)) est une municipalité de la banlieue sud-ouest de Paris, en France. Elle se trouve dans le département des Hauts-de-Seine. Elle est située à 9,1 km du centre de Paris.

Contenu
Géographie
La ville de Meudon est construite sur les collines et les vallées de la Seine. Le bois de Meudon se trouve en grande partie à l’ouest de la ville. La partie nord-ouest de Meudon, qui surplombe la Seine, est connue sous le nom de Bellevue (“belle vue”).

Histoire
À Meudon, l’argile plastique a été largement exploitée au XIXe siècle. Le premier fossile du diatryme européen Gastornis parisiensis a été découvert dans ces gisements par Gaston Planté.

Les sites archéologiques montrent que Meudon a été peuplée dès le néolithique.

Les Gaulois ont appelé la région Mol-Dum (dune de sable), et les Romains ont latinisé le nom sous le nom de Moldunum.

Les belles institutions de Galliera, sur la colline de Fleury, ont été fondées par la duchesse de Galliera pour la prise en charge des personnes âgées et des orphelins. Les bâtiments ont été achevés en 1885.

Le vieux château de Meudon a été reconstruit dans le style Renaissance au milieu du XVIe siècle. Il est acheté par Louis XIV comme résidence de Louis, le Grand Dauphin, sous lequel Meudon devient un centre de la vie aristocratique. Après la mort du Grand Dauphin en 1711, le château fut négligé, vidé lors des ventes révolutionnaires, et finalement brûlé à la fin de la guerre franco-prussienne, en 1871, alors qu’il était occupé par des soldats prussiens. Une branche de l’Observatoire de Paris a été fondée en 1877 sur les ruines. L’hôtel de ville de Meudon se trouve à environ 43 m d’altitude au-dessus de celui de Paris et la montée de là à l’observatoire offre des vues enrichissantes sur Paris.

Pionnier de l’automobile
Nicolas-Joseph Cugnot, l’inventeur de la “première automobile du monde”, aurait effectué quelques essais préliminaires à Meudon au début des années 1770.

L’aviation pionnière
Chalais-Meudon a joué un rôle important dans la création de l’aviation, d’abord des ballons et des dirigeables, mais aussi des premiers engins plus lourds que l’air. Un Corps d’Aérostatiers sous le commandement de Jean-Marie-Joseph Coutelle est créé en 1794, ses ballons étant utilisés à la bataille de Fleurus. Le “Hangar Y” (à 48.7977°N 2.233°E) a été construit en 1880 à la demande de l’ingénieur militaire Capitaine Charles Renard (1847-1905), pour la construction de ballons et de dirigeables. Le bâtiment mesure 70 m de long, 24 m de large et environ 26 m de haut. Le dirigeable La France, conçu par Renard et Arthur Krebs, a été construit dans le hangar Y en 1884 et a été le premier dirigeable contrôlable en vol et pouvant revenir à son point de départ[2].

Histoire
À Meudon, l’argile plastique a été largement exploitée au XIXe siècle. Le premier fossile du diatryme européen Gastornis parisiensis a été découvert dans ces gisements par Gaston Planté.

Les sites archéologiques montrent que Meudon a été peuplée dès le néolithique.

Les Gaulois ont appelé la région Mol-Dum (dune de sable), et les Romains ont latinisé le nom sous le nom de Moldunum.

Les belles institutions de Galliera, sur la colline de Fleury, ont été fondées par la duchesse de Galliera pour la prise en charge des personnes âgées et des orphelins. Les bâtiments ont été achevés en 1885.

Le vieux château de Meudon a été reconstruit dans le style Renaissance au milieu du XVIe siècle. Il est acheté par Louis XIV comme résidence de Louis, le Grand Dauphin, sous lequel Meudon devient un centre de la vie aristocratique. Après la mort du Grand Dauphin en 1711, le château fut négligé, vidé lors des ventes révolutionnaires, et finalement brûlé à la fin de la guerre franco-prussienne, en 1871, alors qu’il était occupé par des soldats prussiens. Une branche de l’Observatoire de Paris a été fondée en 1877 sur les ruines. L’hôtel de ville de Meudon se trouve à environ 43 m d’altitude au-dessus de celui de Paris et la montée de là à l’observatoire offre des vues enrichissantes sur Paris.

Pionnier de l’automobile
Nicolas-Joseph Cugnot, l’inventeur de la “première automobile du monde”, aurait effectué quelques essais préliminaires à Meudon au début des années 1770.

L’aviation pionnière
Chalais-Meudon a joué un rôle important dans la création de l’aviation, d’abord des ballons et des dirigeables, mais aussi des premiers engins plus lourds que l’air. Un Corps d’Aérostatiers sous le commandement de Jean-Marie-Joseph Coutelle est créé en 1794, ses ballons étant utilisés à la bataille de Fleurus. Le “Hangar Y” (à 48.7977°N 2.233°E) a été construit en 1880 à la demande de l’ingénieur militaire Capitaine Charles Renard (1847-1905), pour la construction de ballons et de dirigeables. Le bâtiment mesure 70 m de long, 24 m de large et environ 26 m de haut. Le dirigeable La France, conçu par Renard et Arthur Krebs, a été construit dans le hangar Y en 1884 et a été le premier dirigeable contrôlable en vol et pouvant revenir à son point de départ[2].

Économie
Bien qu’étant un quartier résidentiel de choix, l’accès au chemin de fer (RER) et à la Seine ont fait de Meudon un centre manufacturier depuis les années 1840. Depuis lors, on y fabrique en permanence des produits métalliques et des explosifs militaires.

Les installations scientifiques
En plus de l’Observatoire, ce qui est aujourd’hui l’ONERA, institut national de recherche aérospatiale et soufflerie, est présent depuis que les militaires ont ouvert leur champ aérostatique (plus léger que l’air) dans le parc de Chalais en 1877. De 1921 à 1981, le Musée de l’air y a été installé jusqu’à son déménagement sur l’aéroport du Bourget.

Le CNRS a un campus à Bellevue.

Les transports publics

Station de Meudon Val Fleury
Meudon est bien desservie par les transports publics exploités conjointement par la SNCF et la RATP.

Réseau Express Régional (RER) – Ligne C
Meudon est desservie par la ligne C du RER par la station Meudon – Val Fleury.

Transilien – Ligne N
Meudon est également desservie par la ligne N du Transilien qui passe par la gare de Meudon et la gare de Bellevue.

Tramway – T2 et T6
La ligne de tramway T2 relie la gare de Pont de Bezons à la gare de la Porte de Versailles. Elle s’arrête à La Défense. Meudon est desservie par les gares de Brimborion et de Meudon-sur-Seine.

La ligne de tramway T6 relie Châtillon à Viroflay. Meudon est desservie par les gares Georges Millandy et Meudon la Forêt.

Autobus
Meudon est desservie par douze lignes du réseau de bus de la RATP, qui ont de nombreux arrêts dans la ville :

La ligne 162 va de la gare RER Arceuil – Cachan à Villejuif Louis Aragon.
La ligne 169 va du Pont de Sèvres à l’hôpital Georges Pompidou.
La ligne 179 va de Pont de Sèvres à la station de RER Robinson.
La ligne 190 va de Petit Clamart à la Mairie d’Issy.
La ligne 289 va de Porte de Saint-Cloud à Clamart – Cité de la Plaine.
La ligne 290 va du Plessis-Robinson à Issy-Val-de-Seine.
La ligne 291 va du Pont de Sèvres à Vélizy Europe Sud.
La ligne 379 va de Vélizy 2 à la station de RER Antony – La Croix de Berny.
La ligne 389 va de Pont de Sèvres à Meudon-la-Forêt.
La ligne 390 va de Vélizy Villacoublay à la gare RER de Bourg-la-Reine.
La région était autrefois desservie par le funiculaire de Bellevue, dont le modèle se trouve au musée d’art et d’histoire local.

Éducation
Les écoles publiques :

Trois groupes d’écoles maternelles et élémentaires [3]
Neuf établissements préscolaires autonomes[4]
Six écoles élémentaires publiques autonomes [5]
Trois écoles secondaires de premier cycle : Collège Armande Béjart, Collège Bel Air, Collège Rabelais [6]
Deux lycées : Lycée Rabelais et Lycée des métiers Les Côtes de Villebon [6]
Les écoles privées :

Un collège et un lycée Institut Notre-Dame [6]
Une école élémentaire jusqu’au collège [7]
Trois écoles maternelles-élémentaires[7]
Relations internationales
Voir aussi : Liste des villes jumelées et des villes sœurs en France
Meudon est jumelée avec : [8]

Slovaquie Brezno, Slovaquie
Allemagne Celle, Allemagne
Pologne Ciechanów, Pologne
Israël Mazkeret Batia, Israël
Angleterre Rushmoor, Angleterre, Royaume-Uni
Belgique Woluwe-Saint-Lambert, Belgique

Armoiries de la ville jumelée de Celle (Allemagne), dessin en granit sous le panneau indicateur

Personnalités
Émilie Ambre, la chanteuse d’opéra française, vivait dans un domaine de Meudon acheté pour elle par son amoureux de l’époque, Guillaume III des Pays-Bas, en 1877
Madame de Pompadour habitait le château de Bellevue, construit pour elle par Louis XV en 1750 ; il fut démoli en 1823.
La villa “des Brillants” du sculpteur Auguste Rodin, aujourd’hui musée de son art, se trouve ici, ainsi que sa tombe.
Le grand-duc Boris Vladimirovitch de Russie a vécu ici en exil au château Sans-Souci (à Bellevue), à partir de 1920.
Richard Wagner y était résident (n° 27 Av. du Château), et a composé ici Le Hollandais volant.
Louis-Ferdinand Céline a vécu ici jusqu’à sa mort, et est enterré dans le Bas Meudon.
L’avocat et islamologue français du XXe siècle Georges-Henri Bousquet (1900-1978) est né à Meudon.
Le peintre May Alcott a vécu ici jusqu’à sa mort.
Jean Robiquet, historien de l’art et conservateur, est né à Meudon le 6 juillet 1874.
L’artiste Jean Metzinger a vécu et travaillé à Meudon à partir de 1911 environ, pendant certaines des années cruciales du cubisme.
La peintre Gwen John a vécu à Meudon de 1911 jusqu’à peu avant sa mort en 1939.
Les artistes Jean Arp et Sophie Taeuber-Arp y ont résidé de 1929 à 1940. Leurs voisins étaient l’artiste et architecte Theo van Doesburg et sa femme Nelly.
La ville possède un monument à Rabelais qui est mort ici en tant que chanoine de Meudon, dont il a été le bénéficiaire de 1551 à 1552.
Charle-Michel Marle, mathématicien, né en 1934, vit à Meudon depuis 1970.
Jean-Luc Marion est né en 1946.
Clémence Poésy, actrice française plus connue pour son interprétation de Fleur Delacour dans le film Harry Potter et la coupe de feu.
Lionel Jospin, ancien premier ministre français, est né ici.
André Kertész, photographe de légende, a pris une célèbre photo du viaduc ferroviaire de Meudon.
Marcel Dupré, peut-être l’organiste français le plus célèbre du XXe siècle, a vécu et travaillé à Meudon. Il a transformé sa maison en une petite salle de concert ; les propriétaires actuels de la maison y organisent encore des concerts publics[9].
Nicolas Isimat-Mirin, footballeur
Grégoire Defrel, footballeur
Souleymane Doukara, footballeur
Adama Soumare, footballeur
Jean-Paul Sartre a grandi dans la maison de son grand-père maternel à Meudon, comme le raconte son mémoire Les Mots
George Simeon Papadopoulos, OBE, Professeur d’histoire, Directeur adjoint du Département de l’éducation de l’OCDE (1925-2012)

Heydiag se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions concernant vos diagnostics immobiliers et de vous proposer les meilleurs prix.

Nous vous invitons à lire les avis de nos clients sur nos services.

Il vous suffit de taper Heydiag sur Google.

REMPLISSEZ CE FORMULAIRE POUR RECEVOIR VOTRE DEVIS GRATUIT​

Ou appelez directement le 0977773699

HOMME pointant le formulaire heydiag diagnostic immobilier paris