Diagnostic Immobilier CRÉTEIL

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Pour tous vos diagnostics immobiliers pour un achat ou une location d’appartement ou de maison à  CRÉTEIL faites appel à Heydiag au 09 77 77 36 99 ou par email à contact@heydiag.fr .

Heydiag Diagnostic immobilier intervient à  CRÉTEILpour tous vos diagnostics par exemple:
Diagnostic Amiante

Diagnostic Assainissement

Diagnostic Électricité

Diagnostic Plomb

Diagnostic Termites

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Diagnostic gaz

Etat des Risques Pollution (ERP)

Loi Carrez

Diagnostic Loi Boutin

Créteil (prononciation française : [kʁe.tɛj]) est une commune de la banlieue sud-est de Paris, en Île-de-France. Elle est située à 11,5 km du centre de Paris. Créteil est la préfecture (chef-lieu) du département du Val-de-Marne ainsi que le siège de l’arrondissement de Créteil. La ville est, en outre, le siège d’un diocèse catholique et de l’une des 30 académies nationales du ministère de l’éducation nationale.


Nom
Le nom de Créteil a été enregistré pour la première fois comme Cristoilum dans le martyrologe écrit par un moine nommé Usuard en 865. Le nom Cristoilum est composé du mot celtique ialo (signifiant “clairière, clairière”, “lieu de”) suffixé à un cris radical pré-latin dont la signification n’est pas encore claire. Certains pensent que crist est un mot celtique qui signifie “crête”, un dérivé du latin crista et du français moderne crête, auquel cas la signification de Cristoilum serait “clairière sur la crête” ou “lieu sur la crête”. Une étymologie plus traditionnelle était que crist faisait référence à Jésus-Christ, en raison de la présence très ancienne du christianisme à Créteil et de la vénération de Saint Aglibert et de Saint Agustin, martyrisés à Créteil vers 400 ap.

Géographie
Créteil est une ville de la banlieue sud-est de Paris. Elle est arrosée par la Marne qui effectue sa dernière boucle avant la jonction avec la Seine au niveau de Charenton-le-Pont. La région est une plaine alluviale érodée par l’action de la Marne et de la Seine. Les communes limitrophes comprennent Maisons-Alfort, Saint-Maur-des-Fossés, Bonneuil-sur-Marne, Limeil-Brévannes, Valenton, Choisy-le-Roi et Alfortville.

Climat
Le climat dans cette région présente de légères différences entre les hauts et les bas, et les précipitations sont suffisantes tout au long de l’année. Selon le système de classification climatique Köppen, Créteil a un climat marin de la côte ouest, abrégé en “Cfb” sur les cartes climatiques[2].

Histoire
Quelques rares silex du paléolithique sont encore trouvés à l’époque moderne dans la région. Mais c’est une machine à polir de deux tonnes, datant du néolithique, qui fait la fierté préhistorique de Créteil. Les premiers documents faisant référence à Créteil datent de l’époque mérovingienne, lorsqu’elle était connue sous le nom de “Vicus Cristoilum”. Le nom vient du préfixe crist et oilum. On pense que ces deux termes sont d’origine gauloise : “clairière” pour oilum et “crête” pour crist. La “clairière” de la “crête” du Mont-Mesly se trouve sur la route reliant Paris et Sens (route nationale 19 aujourd’hui). En 1406, le toponyme “Créteil” fait son apparition après des déformations successives de Cristoill (1278), Cristeuil, Cresteul puis Creteuil.

Pendant les guerres de religion en France (1567), les huguenots pillent l’église et brûlent les chartes locales. De nouveaux désordres en 1648 obligent à l’évacuation des habitants de Créteil. La fin du règne de Louis XIV est marquée par une grande pénurie alimentaire dans toute la France après un terrible hiver en 1709 qui fait 69 morts recensés à Créteil. Les registres des doléances de la Révolution française de 1789 mentionnent Créteil à 15 reprises.

Au début du XVIIIe siècle, la construction des premières maisons bourgeoises “parisiennes” commence. En 1814, l’est de Créteil est pris par les troupes russes. Le pont qui enjambe la Marne entre Créteil et Saint-Maur-des-Fossés est inauguré le 9 avril 1841, en remplacement d’un ancien ferry.

La guerre franco-prussienne de 1870 fut particulièrement cruelle pour Créteil. Le bourg est pillé et laissé en ruine par les Prussiens, tandis que la bataille du Mont-Mesly, qui se déroule à proximité, le 30 novembre 1870, fait 179 morts. Après la Seconde Guerre mondiale, Créteil a abandonné son caractère pastoral. La population passe alors de 13 800 habitants en 1954 à 30 654 en 1962.

En 1965, la ville devient une Préfecture du nouveau département du Val-de-Marne.

Le lac
Le lac de Créteil a commencé comme une carrière de gypse et de gravier. Une fois que la nappe phréatique a été atteinte, formant des étangs profonds, la carrière a été abandonnée et on l’a laissée se remplir d’eau. La zone du lac est aujourd’hui un site de loisirs populaire qui attire les pêcheurs, les plaisanciers, les véliplanchistes, etc.

Démographie
Population
Population historique
Année Pop. ±% p.a.
1793 946 —
1800 979 +0.49%
1806 1,000 +0.35%
1821 1,270 +1.61%
1831 1,496 +1.65%
1836 1,607 +1.44%
1841 1,826 +2.59%
1846 1,721 −1.18%
1851 1,546 −2.12%
1856 1,733 +2.31%
1861 2,412 +6.84%
1866 2,541 +1.05%
1872 2,823 +1.77%
1876 2,955 +1.15%
1881 3,430 +3.03%
1886 4,045 +3.35%
1891 4,090 +0.22%
1896 4,208 +0.57%
Année Pop. ±% p.a.
1901 4,923 +3.19%
1906 5,500 +2.24%
1911 6,116 +2.15%
1921 8,169 +2.94%
1926 9,612 +3.31%
1931 11,596 +3.82%
1936 11,755 +0.27%
1946 11,008 −0.65%
1954 13,793 +2.86%
1962 30,403 +10.38%
1968 49,197 +8.35%
1975 59,023 +2.64%
1982 71,693 +2.82%
1990 82,088 +1.71%
1999 82,154 +0.01%
2007 89,410 +1.06%
2012 89,845 +0.10%
2017 90,605 +0.17%
Source : EHESS[3] et INSEE (1968-2017)[4]
Immigration
Lieu de naissance des résidents de Créteil en 1999
Né en France métropolitaine Né hors de France métropolitaine
73.6% 26.4%
Né en
France d’outre-mer Né dans un pays étranger avec la nationalité française à la naissance1 Immigrés de l’UE-152 Immigrés hors UE-15
3.9% 4.8% 2.2% 15.5%
1 Ce groupe est composé en grande partie d’anciens colons français, comme les pieds-noirs en Afrique du Nord-Ouest, suivis par les anciens citoyens coloniaux qui avaient la citoyenneté française à la naissance (comme c’était souvent le cas pour l’élite autochtone dans les colonies françaises), et dans une moindre mesure les enfants nés à l’étranger d’expatriés français. Il est à noter qu’un pays étranger est entendu comme un pays ne faisant pas partie de la France en 1999, de sorte qu’une personne née par exemple en 1950 en Algérie, alors que l’Algérie faisait partie intégrante de la France, est néanmoins répertoriée comme une personne née dans un pays étranger dans les statistiques françaises.
2 Un immigrant est une personne née dans un pays étranger n’ayant pas la nationalité française à la naissance. Il est à noter qu’un immigrant peut avoir acquis la nationalité française depuis son arrivée en France, mais qu’il est toujours considéré comme un immigrant dans les statistiques françaises. En revanche, les personnes nées en France avec la nationalité étrangère (les enfants d’immigrés) ne sont pas répertoriées comme des immigrés.

Santé
Au 1er janvier 2006, 27 pharmacies, environ 60 dentistes, une soixantaine de médecins généralistes, 10 pédiatres et une demi-douzaine d’ophtalmologues et de dermatologues constituent le personnel médical général de la ville.

Les établissements de santé comprennent :

Le CHU Henri Mondor, hôpital public inauguré le 2 décembre 1969. Conçu initialement pour 1 300 lits, sa capacité est aujourd’hui de 958 lits. Il emploie plus de 3 000 personnes, dont plus de 2 600 s’occupent des patients. En 2004, ses dépenses se sont élevées à 241 millions d’euros.
Centre hospitalier intercommunal de Créteil, inauguré le 3 novembre 1937. Capacité d’accueil de 530 patients hospitalisés contre 264 en 1937. La construction de cet établissement a été décidée en 1932 en regroupant les communes de Bonneuil-sur-Marne, Créteil et Joinville-le-Pont au sein d’un syndicat intercommunal. Saint-Maur-des-Fossés a rejoint ce syndicat par la suite. À l’origine, une partie du personnel hospitalier était constituée de religieuses. En 2004, 38 037 hospitalisations ont été recensées, avec 2 551 accouchements et 12 838 interventions chirurgicales. ] Elle emploie environ 2 000 personnes, dont environ 1 600 s’occupent de patients à titre médical ou autre.
Centre de Transfusion sanguine. Le Centre de Transfusion sanguine de Créteil est géré par l’Hôpital intercommunal. Ce service traite de 600 à 1 000 demandes par jour.
Hôpital Albert Chenevier. Un hôpital public d’une capacité de 463 lits. Le service psychiatrique compte 118 lits.
Éducation
Écoles primaires et secondaires
Les écoles publiques :

24 établissements préscolaires[5].
24 écoles élémentaires[6]
Huit écoles secondaires de premier cycle : Clément Guyard, Victor Hugo, Louis Issaurat, Amédée Laplace, Louis Pasteur, Plaissance, Albert Schweitzer, et Simone-de-Beauvoir [7]
Quatre lycées : Lycée Léon Blum, Lycée Édouard Branly, Lycée Gutenberg, et Lycée Antoine de Saint-Exupéry [8]
Les écoles privées :

Ozar Hatorah (comprend une école maternelle, une école élémentaire,[9] un collège divisé en écoles de garçons et de filles,[7] et un lycée divisé en écoles de garçons et de filles[8])
De Maillé (école élémentaire, [9] collège [7])
Lycée général et technologique de l’ensemble Sainte-Marie [8]
Lycée d’enseignement supérieur technique privé SUPTEK[8]
Universités
La ville accueille l’Université Paris 12 Val de Marne, officiellement l’Université Paris-Est Créteil Val-de-Marne, fondée en 1970. Auparavant connue sous le nom d’Université Paris 12 Val de Marne ou Université Paris XII, l’université accueille plus de 30 000 étudiants et se compose de sept unités de formation et de recherche (UFR), à savoir le droit, l’administration, la littérature, la médecine, les affaires et la gestion, les sciences de l’éducation et les sciences technologiques.

Transports
Créteil est desservie par quatre stations de la ligne 8 du métro parisien : Créteil – L’Échat, Créteil – Université, Créteil – Préfecture et la toute nouvelle Pointe du Lac (en 2011).

Sport
L’US Créteil-Lusitanos, fondé en 1936, est le club de football de la ville. Ils jouent actuellement en championnat national (3e division) et leur stade d’origine est le Stade Dominique Duvauchelle.

Personnes célèbres
Jordan Aboki, joueur de basket-ball
Bertrand Amoussou-Guenou, artiste martial mixte
Jacques Barzun, auteur, historien
Mathieu Bastareaud, joueur de rugby
Hervé Bazile, footballeur
Maxime Biamou, footballeur
Stephane Caristan, athlète
Isaia Cordinier, joueuse de basket-ball
Bruno Coqueran, joueur de basket-ball
Eddy de Pretto, chanteur
Mohamed Diamé, footballeur
Philippe Di Folco, écrivain
Hervé Ebanda, footballeur
Sylviane Félix, athlète
Lina Jacques-Sébastien, athlète
Lahaou Konaté, joueur de basket-ball
Azrack Mahamat, footballeur
Axel Médéric, patineur artistique
Modibo Niakate, joueur de basket-ball
Michael Nkololo, footballeur
Fabien Paschal, joueur de basket-ball
Marc Raquil, athlète
Christopher Samba, footballeur
Camille Serme, joueuse de squash
Richard Soumah, footballeur
Sammy Traoré, footballeur
Dan-Axel Zagadou, footballeur
Villes jumelées – villes sœurs
Voir aussi : Liste des villes jumelées et des villes sœurs en France
Créteil est jumelée avec : [10]

Les Abymes, Guadeloupe, France
Falkirk, Écosse, Royaume-Uni
Gyumri, Arménie
Kiryat Yam, Israël
Mataró, Espagne
Loulé, Portugal
Playa (La Havane), Cuba
Salzgitter, Allemagne

Heydiag se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions concernant vos diagnostics immobiliers et de vous proposer les meilleurs prix.

Nous vous invitons à lire les avis de nos clients sur nos services.

Il vous suffit de taper Heydiag sur Google.