Diagnostic Immobilier ASNIÈRES-SUR-SEINE

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Pour tous vos diagnostics immobiliers pour un achat ou une location d’appartement ou de maison à  ASNIÈRES-SUR-SEINE faites appel à Heydiag au 09 77 77 36 99 ou par email à contact@heydiag.fr .

Heydiag Diagnostic immobilier intervient à  ASNIÈRES-SUR-SEINE pour tous vos diagnostics par exemple:
Diagnostic Amiante

Diagnostic Assainissement

Diagnostic Électricité

Diagnostic Plomb

Diagnostic Termites

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Diagnostic gaz

Etat des Risques Pollution (ERP)

Loi Carrez

Diagnostic Loi Boutin

Asnières-sur-Seine (prononciation française : [a.njɛʁ syʁ sɛn]) est une commune du département des Hauts-de-Seine et de la région Île-de-France du centre-nord de la France. Elle est située sur la rive gauche de la Seine, à environ huit kilomètres du centre de Paris, dans la banlieue nord-ouest de la capitale française.

Nom

Avenue de la Marne
Asnières-sur-Seine s’appelait à l’origine simplement Asnières. Le nom a été enregistré pour la première fois dans une bulle papale de 1158 – comme Asnerias, du latin médiéval asinaria, qui signifie “ferme à ânes”. Le sol pauvre d’Asnières, où poussait la bruyère à l’époque médiévale, était probablement considéré comme propice uniquement à l’élevage des ânes. Au début du XXe siècle, elle était devenue un centre nautique de prédilection pour les Parisiens, et ses industries comprenaient la construction de bateaux[2].

Le 15 février 1968, la commune a été officiellement rebaptisée Asnières-sur-Seine pour la distinguer des autres communes françaises également appelées Asnières.

Données démographiques
Population historique
Année Pop. ±% p.a.
1793 345 —
1800 334 −0.46%
1806 316 −0.92%
1821 386 +1.34%
1831 514 +2.91%
1836 556 +1.58%
1841 702 +4.77%
1846 925 +5.67%
1851 1,186 +5.10%
1856 1,822 +8.97%
1861 3,213 +12.01%
1866 5,455 +11.17%
1872 6,236 +2.26%
1876 8,278 +7.34%
1881 11,352 +6.52%
1886 15,203 +6.02%
1891 19,575 +5.19%
1896 24,317 +4.43%
Année Pop. ±% p.a.
1901 31,336 +5.20%
1906 36,482 +3.09%
1911 42,583 +3.14%
1921 49,607 +1.54%
1926 52,609 +1.18%
1931 63,654 +3.89%
1936 71,831 +2.45%
1946 72,273 +0.06%
1954 77,838 +0.93%
1962 81,768 +0.62%
1968 80,113 −0.34%
1975 75,431 −0.86%
1982 71,077 −0.85%
1990 71,850 +0.14%
1999 75,837 +0.60%
2007 82,056 +0.99%
2012 83,845 +0.43%
2017 85,191 +0.32%
Source : EHESS[3] et INSEE (1968-2017)[4]
Immigration
Lieu de naissance des résidents d’Asnières-sur-Seine en 1999
Né en France métropolitaine Né hors de France métropolitaine
78.3% 21.7%
Né en
France d’outre-mer Nés dans un pays étranger avec la nationalité française à la naissance1 Immigrés de l’UE-152 Immigrés hors UE-15
1.7% 2.9% 3.5% 13.6%
1 Ce groupe est composé en grande partie d’anciens colons français, comme les pieds-noirs en Afrique du Nord-Ouest, suivis par les anciens citoyens coloniaux qui avaient la citoyenneté française à la naissance (comme c’était souvent le cas pour l’élite autochtone dans les colonies françaises), et dans une moindre mesure les enfants nés à l’étranger d’expatriés français. Il est à noter qu’un pays étranger est entendu comme un pays ne faisant pas partie de la France en 1999, de sorte qu’une personne née par exemple en 1950 en Algérie, alors que l’Algérie faisait partie intégrante de la France, est néanmoins répertoriée comme une personne née dans un pays étranger dans les statistiques françaises.
2 Un immigrant est une personne née dans un pays étranger n’ayant pas la nationalité française à la naissance. Il est à noter qu’un immigrant peut avoir acquis la nationalité française depuis son arrivée en France, mais qu’il est toujours considéré comme un immigrant dans les statistiques françaises. En revanche, les personnes nées en France avec la nationalité étrangère (les enfants d’immigrés) ne sont pas répertoriées comme des immigrés.

Représentation départementale
La commune est divisée entre deux cantons (circonscriptions départementales) :

Asnières-sur-Seine : composée d’une partie de la commune d’Asnières-sur-Seine. Actuellement représenté par Josiane Fischer (UDI) et André Mancipoz (LR).
Courbevoie-1 : composée d’une partie de la commune de Courbevoie et du reste de la commune d’Asnières-sur-Seine. Actuellement représentée par Daniel Courtès (LR) et Marie-Pierre Limoge (UDI).
Economie
Lesieur – un important producteur d’huiles de cuisine et de table et membre du groupe Avril – a son siège à Asnières.

Éducation
Les écoles publiques
(entièrement financé par la commune, le département ou la région) :

20 écoles maternelles ;[5]
16 écoles élémentaires / primaires (écoles élémentaires) ;[6]
4 collèges : le Collège André Malraux, le Collège Auguste Renoir, le Collège François Truffaut et le Collège Voltaire ;[7]
3 lycées : le Lycée d’enseignement adapté Martin Luther King, le Lycée professionnel de Prony, et le Lycée général et technologique Auguste Renoir ;[8]
De plus, l’Institut départemental médico-éducatif Gustave Baguer est spécialisé dans l’éducation des enfants et des jeunes malentendants[9].
Écoles privées
(financé en partie par la commune, le département ou la région) comprennent :

L’École catholique Sainte-Agnès (école maternelle et élémentaire)[5]
L’Institution Saint-Joseph (de la maternelle au collège) [5]
L’Institution Sainte-Geneviève (de la maternelle au lycée) [5]
Communications
Transports publics
Asnières-sur-Seine est desservie par trois stations de la ligne 13 du métro parisien : Gabriel Péri, Les Agnettes, et Les Courtilles, la dernière nommée étant le terminus de la ligne.

La ligne 1 du tramway d’Île-de-France dessert également la station de métro Les Courtilles, la reliant à Noisy-le-Sec.

Les trains des lignes J (Gisors) et L (Cergy) du réseau ferroviaire de banlieue Transilien Paris-Saint-Lazare font escale à la station Asnières-sur-Seine, tandis que ceux de la ligne L (Cergy) desservent également la station Bois-Colombes qui se trouve juste à l’extérieur de la limite ouest de la commune.

Plusieurs lignes de bus – les lignes 140, 165, 175, 177 et 276 – traversent Asnières et la relient aux communes voisines.

Routes
La circulation automobile à Asnières est difficile. L’essentiel du trafic se fait sur les rives de la Seine, autour de la ville. La traversée du pont d’Asnières est extrêmement fréquentée et lente aux heures de pointe. La Grand rue Charles-de-Gaulle puis l’avenue d’Argenteuil sont également difficiles à franchir car elles desservent Bois-Colombes et les villes du nord. De plus, la ville dispose de très peu de places de parking, et les garages et places de parking privées sont rares et coûteux.

Entre 2010 et 2013, un plan d’aménagement a été mis en place pour que les rues de la ville soient à sens unique et deviennent praticables dans les deux sens pour les vélos.

Sport
Outre la patinoire de Courtilles, la ville compte dix gymnases, six stades, un stand de tir, deux clubs de tennis (Tennis Club Azur et Tennis Club du Ménil), un skate park, un terrain de boules parisien et une piscine.

L’Asnières Volley 92 participe à la Ligue B (2ème niveau national) et joue au gymnase de Courtilles. La ville dispose également d’un club de handball en accord avec les villes voisines. Pour la saison 2017-2018, l’équipe première évolue en piscine 2 en Nationale 2. Enfin, la ville compte, avec les Molosses, un club de football américain, créé en 1992, évoluant en Casque d’Or (D2), 2 fois vice-champion de France de D1 (1999, et 2014).

Un club de plein contact, l’ABC (Asnieres Boxing Club) est également géré par une équipe d’entraîneurs composée d’anciens champions de France et d’Europe. Une centaine de membres participent à des entraînements trois fois par semaine (lundi, mercredi et vendredi). Le club de judo et de jujitsu Arts Martiaux d’Asnières utilise plusieurs gymnases de la ville[10].

Asnières dans l’art
Georges Seurat
Asnières

Baigneurs à Asnières par Georges Seurat

Un dimanche après-midi sur l’île de la Grande Jatte, 1884-6, par Georges Seurat (Art Institute of Chicago)
Baigneurs à Asnières de Georges Seurat dépeint une scène des loisirs et de l’industrie en développement au XIXe siècle dans cette banlieue de Paris.

Entre 1884 et 1886, Seurat a peint Sunday Afternoon sur l’île de la Grande Jatte, en utilisant une nouvelle technique – que l’on a appelée pointillisme – consistant à former une image à partir de motifs de petits points de couleur[11].

Vincent van

Vincent van Gogh a réalisé une série de tableaux d’Asnières. Influencé par l’impressionnisme et le pointillisme, il modifie son style traditionnel et utilise des couleurs vives, des coups de pinceau plus courts et la perspective pour engager le spectateur. Ses vues des bords de la Seine représentent une importante progression vers ses peintures de paysage ultérieures[12][13]. À Asnières, à quelques pas de l’appartement de son frère Théo à Montmartre, van Gogh a peint des parcs, des cafés, des restaurants et le fleuve[14].

Les résidents importants
L’ancien château fut le lieu de décès d’Anne Marie Victoire de Bourbon (1675-1700), fille d’Henri Jules de Bourbon et donc petite-fille du Grand Condé, cousin de Louis XIV.

Asnières est le lieu de naissance de

Gaston Rivierre (1862-1942), cycliste
Henri Barbusse (1873-1935), homme politique et écrivain de Sous le feu. Une rue de la ville porte son nom.
Marcel Chailley (1881-1936), violoniste et professeur
Maurice Hewitt (1884-1971), violoniste
Ginette Keller (née en 1925), compositrice
Frédéric Gorny (né en 1973), acteur
William Gallas (né en 1977), footballeur
Axel Ngando (né en 1993), footballeur
Le compositeur et pianiste franco-irlandais George Alexandre O’Kelly est mort ici en 1914.

Louis Vuitton a ouvert son premier atelier et y a résidé jusqu’à sa mort. L’atelier existe toujours aujourd’hui[15].

L’homme d’affaires hutu rwandais et criminel de guerre présumé Félicien Kabuga a été arrêté ici le 16 mai 2020 après 26 ans de fuite pour crimes contre l’humanité commis pendant le génocide rwandais. Plus précisément, il est accusé d’avoir financé le génocide ainsi que d’avoir acheté des milliers de machettes et de les avoir importées au Rwanda pour les utiliser comme armes pour tuer les Tutsis pendant le génocide[16].

Repères locaux
Le château d’Asnières est une demeure seigneuriale datant du milieu du XVIIIe siècle.
Le Cimetière des Chiens d’Asnières, qui date de 1899, est considéré comme le plus ancien cimetière public d’Europe pour animaux de compagnie (ou “nécropole zoologique”).

Heydiag se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions concernant vos diagnostics immobiliers et de vous proposer les meilleurs prix.

Nous vous invitons à lire les avis de nos clients sur nos services.

Il vous suffit de taper Heydiag sur Google.