Diagnostic immobilier : les erreurs à éviter

Diagnostic immobilier : les erreurs à éviter

Le diagnostic immobilier est une étape indispensable lors d’une transaction immobilière, que ce soit pour la vente ou la location d’un bien. Cependant, certaines erreurs peuvent être commises, mettant en péril la bonne réalisation de ces opérations. Dans cet article, nous aborderons les erreurs à éviter dans le cadre du diagnostic immobilier, afin d’assurer un processus transparent et fiable.

Ne pas négliger l’importance du diagnostic énergétique

Le diagnostic de performance énergétique (DPE) est désormais obligatoire lors de toutes transactions immobilières. Pourtant, selon Laurent Nataf, président de Homélior, le DPE souffre encore d’un manque de fiabilité. En effet, certains professionnels ne prennent pas le temps nécessaire pour réaliser un diagnostic correct, ce qui peut entraîner des conséquences néfastes pour les acheteurs ou les locataires concernés.

Pourquoi est-il essentiel de réaliser un DPE de qualité ?

Répondant aux préoccupations écologiques et aux objectifs gouvernementaux en matière d’économies d’énergie, le DPE permet d’estimer la consommation énergétique d’un logement et son impact environnemental. Un mauvais diagnostic peut ainsi influencer, voire tromper, les futurs occupants sur les réels besoins en travaux énergétiques du bien.

Être attentif à la surface loi Carrez

La surface loi Carrez concerne les biens en copropriété et permet de protéger les acheteurs contre les potentielles différences entre la surface réelle du bien et celle annoncée dans l’annonce immobilière. Pour calculer cette dernière, il convient de prendre en compte la superficie au sol, déduction faite des murs, cloisons, gaines, marches, cages d’escaliers et embrasures de portes et fenêtres, tout en ne considérant que les zones avec une hauteur sous plafond d’au moins 1,80 mètre.

Les erreurs à éviter lors du calcul de la surface loi Carrez

Une mauvaise estimation de la surface habitable peut avoir des conséquences sur la valeur du bien, et donc fausser les attentes des acquéreurs en termes de prix et de confort. Il est donc primordial de réaliser un calcul précis et conforme aux dispositions légales.

Connaitre les responsabilités en cas de diagnostics erronés

La question de savoir qui est responsable en cas de diagnostics immobiliers erronés est souvent source d’inquiétude pour les vendeurs et les acquéreurs. Dans la majorité des cas, cependant, le DPE ayant une valeur principalement informative, la responsabilité du vendeur n’est pas engagée si celui-ci ne pouvait pas être tenu informé de l’erreur. Néanmoins, la prudence reste de mise et il est recommandé de recourir aux services de professionnels compétents pour effectuer ces diagnostics.

Ne pas négliger les diagnostics obligatoires pour la location d’un logement

Dans le cadre d’une location, les diagnostics immobiliers sont tout aussi essentiels. Le propriétaire bailleur doit présenter au locataire des diagnostics tels que l’état des risques, le diagnostic de performance énergétique et, selon les cas, les diagnostics électricité, gaz et plomb. Ces documents doivent être remis au locataire lors de la signature du bail, permettant ainsi une meilleure transparence entre les deux parties.

Les risques liés à l’absence ou à l’inexactitude de diagnostics obligatoires

Si ces diagnostics ne sont pas réalisés correctement ou s’ils manquent lors de la conclusion du contrat de location, le bailleur peut être exposé à des sanctions telles que des amendes, voire l’annulation du bail en cas de litiges. Il est donc primordial de respecter scrupuleusement les obligations légales en matière de diagnostics immobiliers.

En somme, pour éviter les erreurs dans le cadre du diagnostic immobilier, il convient de prendre le temps nécessaire pour réaliser un DPE de qualité, de connaître et respecter les modalités du calcul de la surface loi Carrez, d’être conscient des responsabilités en cas d’erreurs et de ne pas négliger les diagnostics obligatoires pour la location d’un logement. Le recours à des professionnels compétents et reconnus constitue également une garantie supplémentaire pour mener à bien ces opérations indispensables lors d’une transaction immobilière.

Ichaï Lahmi
Ichaï Lahmi
Diagnostiqueur immobilier professionnel certifié et associé chez Heydiag. Ishaï vous informe surtout les diagnostics immobiliers obligatoires pour la vente ou pour la location pour notre société de diagnostic opérant à Paris et en Ile-de France.