Comment la copropriété peut fonctionner sans un syndic professionnel ?

Comment la copropriété peut fonctionner sans un syndic professionnel ?

Depuis quelques années, le nombre de copropriétés fonctionnant sans syndic professionnel a fortement augmenté. En effet, depuis l’entrée en vigueur de la loi Macron en 2015, les copropriétaires sont autorisés à se passer des services d’un syndic. Mais comment est-ce possible et quels sont les avantages et les inconvénients de ce type de gestion ?

Fonctionnement d’une copropriété sans syndic

Lorsqu’une copropriété décide de se passer des services d’un syndic professionnel, cela se fait généralement grâce à l’intervention des copropriétaires. Cependant, cette prise de décision doit être validée par la majorité de la copropriété. Une fois que cela est fait, c’est aux membres de l’assemblée générale de prendre en charge le fonctionnement et la gestion de la copropriété.

Plusieurs questions importantes seront abordées lors de ces assemblées. Tout d’abord, une personne doit être choisie pour représenter la copropriété auprès des différents commerçants et fournisseurs. Il devra également veiller à ce que tous les travaux soient réalisés correctement et dans les délais. Il sera responsable des réparations et des ravalements et devra assurer le suivi des assurances et des contrats nécessaires à la bonne gestion de la copropriété, notamment l’assurance de responsabilité civile du bâtiment.

Quels sont les avantages de la copropriété sans syndic ?

Le principal avantage à ne pas faire appel à un syndic est le coût. En effet, les honoraires d’un syndic peuvent vite s’additionner et représenter une part importante dans le budget annuel de la copropriété. La suppression de ce poste permet donc de réaliser des économies considérables.

De plus, les copropriétaires qui optent pour un fonctionnement sans syndic ont un contrôle plus direct sur la gestion et les finances de leur immeuble. Ils ont donc une meilleure connaissance des décisions et des actions entreprises et peuvent être plus impliqués dans le processus de prise de décision. Enfin, il est plus facile pour une copropriété non syndiquée de prendre des décisions rapides si nécessaire.

Lire:  Pass Énergétique : Comprendre, Utiliser et Profiter de cet Outil Essentiel pour la Rénovation

Néanmoins, il faut chercher à savoir quel est le lien qui existe entre la gestion de copropriété et rôle des Associations Syndicales Libres.

Quels sont les inconvénients ?

Malgré ses nombreux avantages, un fonctionnement sans syndic comporte aussi certains inconvénients. Tout d’abord, le manque de temps disponible pour les copropriétaires. En effet, en prenant en charge la gestion de la copropriété, les membres de l’assemblée générale doivent consacrer beaucoup de temps à la prise de décision et au suivi des travaux et des dépenses. De plus, en l’absence d’un professionnel, les erreurs sont plus fréquentes et peuvent engendrer des problèmes juridiques.

Il est également très difficile pour certains copropriétaires d’atteindre une unanimité lors de la prise de décision. En effet, chacun peut avoir des impressions et des idées différentes sur la manière dont la copropriété doit être gérée. Et si aucun accord ne peut être trouvé, les conflits risquent de s’installer.

Les aides proposées par l’État pour aider les copropriétés sans syndic

Pour encourager les copropriétés à se passer des services d’un syndic professionnel, l’État a mis en place un certain nombre d’aides comme l’aide pour garantir un logement et de dispositifs. Tout d’abord, il est possible de bénéficier d’une exonération partielle ou totale des charges de copropriétés pour certaines catégories de copropriétaires (personnes âgées, handicapées, etc.).

De plus, des services de médiation spécialisés sont mis à disposition des copropriétés sans syndic afin de les aider à trouver des solutions amiables aux conflits qui surviennent. Enfin, des organismes publics peuvent fournir des conseils gratuits et des informations sur les aspects juridiques et financiers de la gestion d’une copropriété sans syndic.

Lire:  Formations et certifications en diagnostics immobiliers : un secteur en pleine évolution

Aujourd’hui, de plus en plus de copropriétés font le choix de se passer des services d’un syndic professionnel. Grâce à l’entrée en vigueur de la loi Macron, il est possible pour les copropriétés de prendre en charge elles-mêmes leur gestion et leur fonctionnement. Bien qu’il y ait certains inconvénients à opter pour ce mode de gestion, il existe de nombreuses aides proposées par l’État pour aider les copropriétés sans syndic à mener à bien la gestion de leur immeuble. Vous souhaitez en savoir sur les aides, Heydiag rest disponible.