Formations et certifications en diagnostics immobiliers : un secteur en pleine évolution

Formations et certifications en diagnostics immobiliers : un secteur en pleine évolution

Des formations de qualité pour répondre aux exigences du marché

Face à un contexte réglementaire de plus en plus exigeant et des enjeux environnementaux croissants, les diagnostiqueurs immobiliers se doivent désormais d’être hautement qualifiés. Ainsi, la formation audit énergétique permet d’intégrer les normes définies dans le cadre règlementaire de l’énergie ainsi que sa méthodologie, rendant possible la réalisation d’audits qualitatifs pour tout type de bâtiments (individuels, collectifs ou tertiaires).

Même si ces formations étaient au départ principalement réservées aux bureaux d’études thermiques, elles s’ouvrent aujourd’hui à plusieurs professionnels comme les architectes. De plus, face à la refonte du Diagnostic de Performance Énergétique (DPE) et l’essor de nouvelles initiatives telles que l’audit énergétique et le DPE-Collectif, des nouvelles opportunités sont offertes aux diagnostiqueurs immobiliers.

Certification des diagnostiqueurs : une crédibilité renforcée

Le DPE est un élément clé de l’immobilier actuel et son importance ne cesse de croître, notamment suite à l’interdiction de location des passoires thermiques. C’est pourquoi il est essentiel d’améliorer la fiabilité et l’efficacité du processus d’évaluation. Depuis cet été, les professionnels chargés de réaliser ces diagnostics sont désormais certifiés et évalués.

Par ailleurs, face aux critiques récurrentes adressées au DPE, la certification des diagnostiqueurs a été profondément revue ces dernières années. À partir du 1er juillet 2024, elle sera plus lourde, avec une formation plus longue, des contrôles plus fréquents et une hausse des coûts pour les professionnels. L’objectif principal étant de faire face à des problèmes de fiabilité et un manque d’attractivité.

Les défis à relever pour les professionnels du diagnostic immobilier

Si le secteur connaît un essor important et s’ouvre à de nouveaux horizons, il doit également affronter des défis majeurs. La professionnalisation reste en suspens, marquée par des problèmes de fiabilité et des lacunes en matière de formation continue. Le renforcement de l’encadrement réglementaire et de la certification contribue néanmoins à garantir la compétence des diagnostiqueurs immobiliers et à assurer leur crédibilité sur le marché.

Lire:  Le statut mandataire immobilier : que faut-il savoir ?

D’autre part, le secteur subit également les effets de la crise économique et sanitaire actuelle ainsi que de l’augmentation du volume de transactions immobilières. Certaines entreprises peinent à trouver des collaborateurs formés alors que la demande est forte. Cela accentue l’exigence de formations de qualité, tant en termes de contenus que de modalités pratiques.

Les perspectives d’avenir pour les diagnostiqueurs immobiliers

Avec le renforcement des formations et certifications, les diagnostiqueurs immobiliers seront amenés à intervenir dans des domaines de plus en plus variés. En effet, la lutte contre les passoires thermiques, l’arrivée de nouvelles réglementations comme la loi Climat et Résilience ou encore la volonté manifeste des pouvoirs publics de professionnaliser le secteur offrent un avenir prometteur aux professionnels du diagnostic immobilier.

Pour s’adapter à ce contexte en constante évolution, il est essentiel que les diagnostiqueurs immobiliers développent leurs compétences et bénéficient de formations remarquables et adaptées. Seule une démarche proactive permettra de libérer tout le potentiel de la filière diagnostics immobiliers et de participer pleinement à la transition énergétique et la valorisation des bâtiments dans les années à venir.