Le diagnostic Loi Boutin, confiez- nous sa réalisation !

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Le diagnostic Loi Boutin contrairement aux autres diagnostics immobiliers locatifs n’exige pas d’être accompli par un diagnostiqueur immobilier, il peut être effectué par vos soins ou une personne de votre connaissance. Toutefois, nous vous mettons en garde si vous envisagez cette dernière solution car une erreur de calcul sur la surface habitable Loi Boutin pourrait vous faire perdre de l’argent. Le locataire a en effet la possibilité de demander une baisse du loyer si la surface indiquée dans le bail est plus grande d’au moins un vingtième que la surface habitable réelle. En réalisant vous-même le mesurage Loi Boutin, c’est vous qui subirez cette baisse de loyer alors que si vous faites à HEYDIAG, une telle erreur serait prise en charge par notre assurance et vous n’aurez à subir aucune perte financière.

Quand et comment se pratique un diagnostic Loi Boutin ?

Le diagnostic Loi Boutin (ou mesurage s’il est fait par vos soins) est imposé pour toutes locations d’habitation à usage de résidence principale, qu’elles soient louées vides ou meublées. Les locations pour étudiants sont aussi concernées. Cette superficie habitable est à mentionner dans le bail mais également dans les annonces immobilières afin de pouvoir comparer entre atres le rapport mètre carré/prix entre plusieurs logements.Pour établir le diagnostic Loi Boutin, il est important de prendre toutes les surfaces de plancher construites des pièces utilisées au quotidien, combles aménagés compris et dont la hauteur dépasse 1.80m. À ce résultat il faut déduire les superficies prises par les murs, les escaliers ou encore certaines parties vitrées. Bien que le diagnostic Loi Boutin puisse vous sembler simple à mettre en œuvre à première vue, une erreur est très vite arrivée pour des personnes novices dans ce domaine, alors appelez-nous !