Fibrociment et amiante

Obtenez gratuitement le prix de vos diagnostics en moins d’une minute.

Prix d’un appel local, du Lundi au Vendredi de 9:00 à 18:30

Ichaï Lahmi
Ichaï Lahmi
Diagnostiqueur immobilier professionnel certifié et associé chez Heydiag. Ishaï vous informe surtout les diagnostics immobiliers obligatoires pour la vente ou pour la location pour notre société de diagnostic opérant à Paris et en Ile-de France.
Mis à jour le 18/07/2023
Fibrociment amiante toit toiture

Sommaire

Le fibrociment et l’amiante : un duo dangereux et omniprésent

Le fibrociment et l’amiante sont des matériaux qui ont été largement utilisés dans le secteur de la construction au cours du 20ème siècle. Utilisés pour leur résistance, leur durabilité et leur coût abordable, ces deux éléments ont également une face plus sombre : ils peuvent présenter des risques pour la santé humaine. Dans cet article, nous allons explorer les caractéristiques du fibrociment et de l’amiante, ainsi que les dangers liés à leur utilisation.

Qu’est-ce que le fibrociment ?

Le fibrociment est un matériau composite constitué principalement de ciment renforcé par des fibres minérales ou synthétiques. Il a été inventé au début du 20ème siècle et s’est rapidement imposé comme un matériau de construction très prisé en raison de ses nombreuses qualités. En effet, le fibrociment offre une grande résistance aux intempéries, à l’humidité et aux variations de température. Il est également peu coûteux et facile à mettre en œuvre, ce qui en fait un choix idéal pour diverses applications telles que les toitures, les bardages et les cloisons.

L’amiante, un ingrédient toxique

Cependant, le fibrociment a longtemps été fabriqué avec un composant particulièrement dangereux : l’amiante. Cette fibre minérale naturelle possède des propriétés remarquables en matière de résistance à la chaleur, à l’électricité et à la corrosion. L’amiante a donc été largement utilisé comme renfort dans le fibrociment, mais aussi sous d’autres formes (isolants thermiques, plaques de plâtre, revêtements de sols, etc.). Malheureusement, on a découvert par la suite que cette substance était hautement nocive pour la santé.

Lire aussi:

Les dangers de l’amiante pour la santé

L’inhalation de fibres d’amiante peut provoquer de graves problèmes de santé, notamment des maladies respiratoires telles que l’asbestose (une fibrose pulmonaire), le cancer du poumon ou le mésothéliome (un cancer rare de la plèvre). Ces maladies sont souvent fatales et leur apparition est généralement tardive, plusieurs décennies après l’exposition aux fibres d’amiante. D’autre part, il n’existe pas de seuil d’exposition sans risque : même une exposition faible et ponctuelle peut entraîner des conséquences sur la santé.

Comment se protéger contre les risques liés à l’amiante ?

Afin de limiter les dangers associés à l’amiante, diverses mesures ont été mises en place dans de nombreux pays. En France, par exemple, l’utilisation de l’amiante a été totalement interdite depuis 1997, et un dispositif réglementaire strict encadre le traitement des matériaux amiantés présents dans les bâtiments. Les propriétaires de bâtiments sont tenus de faire réaliser un diagnostic amiante avant toute vente, location ou travaux, et le cas échéant, d’engager des mesures de gestion adaptées (confinement, retrait, etc.).

Les professionnels du secteur du bâtiment doivent également suivre des formations spécifiques pour apprendre à identifier et manipuler les matériaux contenant de l’amiante en respectant les règles de sécurité et de protection de la santé.

Le fibrociment sans amiante : une alternative sûre ?

Avec l’interdiction progressive de l’utilisation de l’amiante, les fabricants ont dû trouver des alternatives pour continuer à produire du fibrociment. Aujourd’hui, on trouve sur le marché des fibrociments sans amiante, renforcés par des fibres synthétiques telles que les fibres de polypropylène ou de verre. Ces matériaux présentent des caractéristiques similaires à celles du fibrociment traditionnel, tout en étant considérés comme moins dangereux pour la santé.

Les précautions à prendre avec les plaques de fibrociment et tuiles en amiante

Restez très vigilants face aux plaques de fibrociment et tuiles en amiante encore présentes dans de nombreux bâtiments anciens. Lorsque l’on doit intervenir sur ces matériaux (par exemple lors de travaux de rénovation), il convient de respecter certaines précautions essentielles :

  • Porter un équipement de protection individuelle adapté (masque, gants, combinaison jetable…)
  • Ne pas utiliser d’outils susceptibles de projeter des poussières dans l’air (perceuse, meuleuse, scie circulaire…)
  • Humidifier les surfaces avant toute intervention pour limiter la dispersion des fibres
  • Procéder à un nettoyage soigneux du chantier après les travaux.

Enfin, il est fortement recommandé de faire appel à un diagnostiqueur professionnel agréé comme la société Heydiag pour identifier et évaluer le risque amiante dans un bâtiment, ainsi que pour mettre en œuvre les mesures de prévention appropriées.

Audit energetique heydiag
Ce que disent nos clients de nous sur internet
Vous souhaitez être contacté ?
Ils nous font confiance