Diagnostic Immobilier PUTEAUX

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Pour tous vos diagnostics immobiliers pour un achat ou une location d’appartement ou de maison à PUTEAUX faites appel à Heydiag au 09 77 77 36 99 ou par email à contact@heydiag.fr .

Heydig Diagnostic immobilier intervient à PUTEAUX pour tous vos diagnostics par exemple:
Diagnostic Amiante

Diagnostic Assainissement

Diagnostic Électricité

Diagnostic Plomb

Diagnostic Termites

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Diagnostic gaz

Etat des Risques Pollution (ERP)

Loi Carrez

Diagnostic Loi Boutin

Puteaux (prononciation française : [pyto]) est une commune de la banlieue ouest de Paris, en France. Elle est située au cœur du département des Hauts-de-Seine, à 8,7 kilomètres du centre de Paris. En 2016, elle comptait 44 941 habitants.

La Défense, le quartier d’affaires de Paris qui abrite les plus hauts immeubles de l’agglomération, s’étend sur la partie nord de Puteaux et sur une partie des communes voisines de Courbevoie et Nanterre. Les habitants de Puteaux sont appelés Putéoliens en français.

Histoire
La création de la ville date de 1148, par l’abbé Suger et lui a donné le nom de Putiauz. La fondation de Puteaux fait partie de plusieurs autres villes de la région par l’abbé Suger, comme Carrières-sur-Seine, Vaucresson ou Villeneuve-la-Garenne et vise à attirer les habitants de la région. Cet attrait est renforcé par certains privilèges accordés par l’abbé Suger.

Le nom Putiauz vient de l’ancien Putel français, qui signifie “bourbier” ou “marécage” et faisait certainement référence à l’état de la région avant sa réorganisation.

Mais une autre étymologie existe, d’où le nom Puteaux viendrait du latin puteoli, pluriel de puteolus qui signifie “petit puits” ou “Trou d’eau”. Le nom de Puteaux apparaît à son tour au XVIe siècle ou au XVIIe siècle.

La légende veut que Puteaux ait inspiré l’histoire du taon de La Fontaine.

Géographie
Situé sur la rive gauche de la Seine, Puteaux est limitrophe de Courbevoie au nord, de Nanterre à l’ouest et de Suresnes au sud. À l’est, Puteaux est reliée à Paris par le pont de Puteaux près de Neuilly et par le pont de Neuilly (qui est également utilisé par la ligne 1 du métro de Paris). Le territoire de la commune de Puteaux comprend également la plus grande partie de l’île de Puteaux, sur la Seine.

Districts
Au sein de Puteaux, on peut distinguer plusieurs quartiers.

Le quartier Bas de Puteaux, situé entre la ligne de chemin de fer et la Seine, est le plus ancien quartier urbanisé. On y trouve notamment l’ancienne église, le Théâtre des Hauts-de-Seine, l’hôtel de ville et un centre commercial près des rues Jaurès, Eichenberger et Chantecoq. L’hôtel de ville a été construit en 1934 et est un exemple typique de l’architecture de cette époque. Le boulevard Richard Wallace est les Champs-Élysées de Puteaux.

Le quartier du Haut de Puteaux, situé à l’est de la voie ferrée, est un quartier plus récent, composé de plusieurs résidences et HLM (résidences des rosiers, Cartault, Marcellin Berthelot, Bernard Palissy). La résidence Lorilleux, par exemple, a été construite sur le site des anciennes entreprises de fabrication d’encre.

Le quartier de La Défense est situé au nord, séparé par le boulevard circulaire. Le quartier, développé depuis la fin des années 1950, est l’un des principaux quartiers d’affaires en Europe. Il est principalement composé d’immeubles de bureaux, mais on y trouve également quelques logements remarquables (Tour Défense 2000, résidence Boieldieu). Les deux tiers du territoire de La Défense sont situés dans le périmètre de Puteaux, le reste étant réparti entre Courbevoie et Nanterre. Ainsi, le CNIT, l’Arche de la Défense et le centre commercial des Quatre Temps se trouvent à Puteaux.

Le quartier Île de Puteaux, sur lequel il n’y a pas d’habitations à part quelques péniches, abrite les structures sportives (courts de tennis, terrain de football, gymnase, piscine) de Puteaux. Un complexe sportif, le Palais des sports, a été inauguré en juillet 2006

Gouvernement et infrastructure
La Tour Pascal B à La Défense et à Puteaux est le siège du Bureau d’Enquêtes sur les Événements de Mer et du Ministère de l’Écologie, de l’Énergie, du Développement durable et de la Mer [2][3].

Économie

Cette section ne cite aucune source. Veuillez aider à améliorer cette section en ajoutant des citations de sources fiables. Les documents non cités peuvent être contestés et retirés. (Octobre 2009) (Apprenez comment et quand supprimer ce modèle de message)
Les recettes fiscales de La Défense font de Puteaux l’une des communes les plus riches de France. Puteaux reçoit quarante millions d’euros par an provenant des seules entreprises du district. Puteaux n’a pas de dette et ses réserves financières, placées en bons du Trésor, lui rapportent dix millions d’euros en intérêts seulement. Le budget de Puteaux peut ainsi dépasser 200 millions d’euros (référence 2005), pour seulement 42 000 habitants.

Puteaux a un long passé industriel, notamment l’automobile (De Dion-Bouton, mais aussi Unic, Saurer et Daimler-Benz), l’aéronautique : (groupe Zodiac), l’industrie de l’armement : Atelier de Construction de Puteaux (APX), les encres (Charles Lorilleux) et les parfums (Coty).

Politique
Charles Ceccaldi-Raynaud (Union pour un Mouvement Populaire, UMP) a été le maire de Puteaux de 1969 à 2004. En 2004, sa fille Joëlle Ceccaldi-Raynaud (UMP) lui a succédé. Elle a également été nommée provisoirement députée de la 6e circonscription des Hauts-de-Seine (Puteaux/Neuilly-sur-Seine) à la place de Nicolas Sarkozy.

L’administration de Puteaux par Ceccaldi-Raynaud est considérée comme autoritaire par certaines personnes (l’opposition mais parfois aussi certaines personnes de leur propre camp politique dans les Hauts-de-Seine). Cette critique trouve régulièrement des échos dans les médias (comme les quotidiens Libération, Le Monde, l’édition des Hauts-de-Seine du Parisien et le magazine d’information L’Express, qui en a fait la couverture fin 2005).

En septembre 2005, Charles Ceccaldi-Raynaud a annoncé son intention de redevenir maire, à la place de sa fille. Cependant, sa fille refuse de démissionner. De nombreux correctifs ont été nécessaires, notamment au sein du conseil municipal (rapporté dans une dépêche de l’AFP du 21 novembre 2005).

L’administration municipale
Les maires de Puteaux :

Guillaume Nezot (en 1790).
Pierre Nezot (en 1791).
Philippe Gault (en 1791-1795).
Guillaume Nezot (1795-1800).
Jean Saulnier (1800-1816).
Denis Legrand (1816-1826).
Bernard Gerhard (1826-1831).
Pierre Langlasse (a refusé la fonction).
Victor Beau (en 1832).
Guillaume Julien (1833-1840).
Claude Pitois (1840-1847).
Gabriel Panay (en 1848).
Alfred Michel (1848-1851).
Jean-Baptiste Léonard (1851-1857).
Léon Godefroy (1857-1858) (décédé en fonction).
Joseph Boucherot (1858-1870).
Simon-Hyacinte Blanche (en 1870).
Jean-Théoxène Roque de Fillol (en 1871).
Arthur Guillaumet (1871-1872).
Charles Lorilleux (en 1872).
Auguste Blanche (en 1872-1880).
Ernest Francillon (1881-1884).
Charles Chenu (1884-1894).
Charles Decroix (1894-1912).
Lucien Voilin (1912-1925).
Marius Jacotot (1925-1930).
Georges Barthélémy (1930-1944).
Firmin Aury (en août 1944).
Henri Buisine (août 1944 – 1945).
Jean Nennig (1945-1947).
Roger Deniau (1947-1948).
Georges Dardel (SFIO) (1948-1969).
Charles Ceccaldi-Raynaud (1969-2004).
Joëlle Ceccaldi-Raynaud (depuis 2004).

Transport
Puteaux est desservie par la gare de Puteaux sur les lignes Transilien La Défense et Transilien Paris – Saint-Lazare.

Puteaux est également desservie par la station Esplanade de la Défense de la ligne 1 du métro parisien, dans le quartier d’affaires de La Défense, ainsi que par la station La Défense, une grande station d’échange de la ligne 1 du métro parisien, de la ligne A du RER parisien, de la ligne de banlieue Transilien La Défense et de la ligne de banlieue Transilien Paris – Saint-Lazare. Puteaux est également desservi par le T2 (tramway 2), sur la ligne La Défense-Issy-Val de Seine.

Sport
Le Cercle de Puteaux a accueilli les épreuves de tennis des Jeux olympiques d’été de 1900[4].

Représentations culturelles
Puteaux est le décor du film de 1961 Une aussi longue absence, qui a remporté la Palme d’Or à Cannes[5][6].

Anciens noms de rues
Nom actuel Ancien nom
rue Bernard-Palissy rue Charles X
rue du bicentenaire avenue du centenaire
quai de Dion-Bouton quai National
rue Jean-Jaurès rue de Paris
rue des Pavillons rue des Coutures
Place de Stalingrad place du marché
rue de Verdun rue de Neuilly
rue Fernand Pelloutier rue de Denain
Relations internationales
Voir aussi : Liste des villes jumelées et des villes sœurs en France
Puteaux est jumelé avec : [7]

Esch-sur-Alzette, Luxembourg (depuis 1956)[7]
Braga, Portugal (depuis 2001)[7]
Gan Yavne, Israël (depuis 1973)[7]
Kati, Mali (depuis 1985)[7]
Mödling, Autriche (depuis 1956)[7]
Offenbach, Hesse, Allemagne (depuis 1955)[7]
Velletri, Latium, Italie (depuis 1958)[7]
Zemun, Serbie (depuis 1956)[7]
Opočno,

Heydiag se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions concernant vos diagnostics immobiliers et de vous proposer les meilleurs prix.

Nous vous invitons à lire les avis de nos clients sur nos services.

Il vous suffit de taper Heydiag sur Google.