Diagnostic Immobilier MARNES-LA-COQUETTE

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Pour tous vos diagnostics immobiliers pour un achat ou une location d’appartement ou de maison à MARNES-LA-COQUETTE faites appel à Heydiag au 09 77 77 36 99 ou par email à contact@heydiag.fr .

Heydig Diagnostic immobilier intervient à MARNES-LA-COQUETTE pour tous vos diagnostics par exemple:
Diagnostic Amiante

Diagnostic Assainissement

Diagnostic Électricité

Diagnostic Plomb

Diagnostic Termites

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Diagnostic gaz

Etat des Risques Pollution (ERP)

Loi Carrez

Diagnostic Loi Boutin

Marnes-la-Coquette (prononciation française : [maʁn la kɔkɛt] (A propos de cette écoute)) est une commune de la banlieue ouest de Paris, en France. Située à 13,1 km du centre de Paris, la ville est située entre le Parc de Saint-Cloud et la forêt de Fausses-Réposes. Cette ville fortement boisée s’est développée autour de la zone de Villeneuve-l’Étang qui appartenait à Napoléon III.

Marnes-la-Coquette a le revenu des ménages le plus élevé de France, avec 81 746 € par an (en 2004 selon l’INSEE) et le revenu moyen des personnes seules le plus élevé, avec 42 537 € (en 2006)[2].


Histoire
La petite ville de Marnes s’est formée à la fin du XIIe siècle lorsque l’évêque français Eudes de Sully a créé un village au milieu d’une forêt qui lui appartenait. Le nom de Marnes vient de la traduction française de Marl, argile calcaire, puisque la marne se trouvait dans le sol à cet endroit.

En 1852, Louis-Napoléon Bonaparte, alors président, achète le domaine de Saint-Cloud. Cette région avait appartenu au maréchal de l’Empire Jean-de-Dieu Soult et à la duchesse d’Angoulême sous le Premier Empire. En devenant empereur, il a construit un château pour les gardes impériaux. En 1859-1860, il construit l’église Sainte-Eugénie, au centre de la ville, en l’honneur de son épouse Eugénie de Montijo, qui aimait l’endroit. Cette même année, Marnes est autorisé par décret de l’actuel empereur Napoléon III à prendre le nom de Marnes-la-Coquette. La ville prit également le nom de Marnes-lès-Saint-Cloud, car elle fut pendant un certain temps une dépendance de Saint-Cloud. En 1878, le quartier est devenu public et le château a été détruit dans les années 1880.

Une partie du territoire de Marnes-la-Coquette a été concédée à Louis Pasteur afin qu’il puisse poursuivre ses recherches après sa découverte du vaccin contre la rage en 1885. Les expériences nécessitaient la mise en cage de nombreux lapins et chiens, ce qui devenait trop gênant pour le voisinage de l’animalerie de Pasteur, rue d’Ulm (5e arrondissement) à Paris. Pasteur a alors construit son laboratoire dans l’ancien emplacement de la maison de la garde impériale. Il avait l’intention d’y construire un institut, mais son succès international permit à Pasteur d’acquérir un terrain rue Dutot à Paris et de construire plus tard l’Institut Pasteur en 1888.

Villeneuve-l’Étang devient plus tard une annexe où Pasteur séjourne et travaille pendant l’été. Il y mourut le 28 septembre 1895, où sa chambre est toujours conservée.

Transport
Marnes-la-Coquette est desservie par la gare de Garches – Marnes-la-Coquette sur la ligne ferroviaire de banlieue Transilien Paris – Saint-Lazare.

Éducation
Les écoles primaires publiques de la commune comprennent l’École Primaire Maurice Chevalier et l’École de la Marche. Les élèves du collège peuvent fréquenter le Collège Yves du Manoir à Vaucresson et/ou le Collège La Fontaine du Roy à Ville d’Avray, et les élèves du lycée/sixième année peuvent fréquenter le Lycée Alexandre Dumas à Saint-Cloud[3].

Politique
Lors du référendum de 2005 sur le traité constitutionnel pour l’Europe du 29 mai 2005, les Marnois ont voté à une écrasante majorité pour la Constitution européenne avec 82,04 % d’approbation, et 17,96 % contre, avec un taux d’abstention de 22,00 %.

Lors de l’élection présidentielle française de 2007, Nicolas Sarkozy a remporté le premier tour avec 59,33 % (566 voix), suivi de François Bayrou avec 16,88 % (161 voix), puis de Ségolène Royal avec 12,37 % (118 voix), et enfin de Jean-Marie Le Pen avec 5,03 % (48 voix). Au deuxième tour, les Marnois ont voté 79,10 % (742 voix) pour Nicolas Sarkozy et 20,90 % (196 voix) pour Ségolène Royal, un résultat plus écrasant que la moyenne nationale de 53,06 % pour Nicolas Sarkozy. Sur les 1 054 électeurs inscrits, 90,99 % (959 personnes) ont voté.

Heydiag se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions concernant vos diagnostics immobiliers et de vous proposer les meilleurs prix.

Nous vous invitons à lire les avis de nos clients sur nos services.

Il vous suffit de taper Heydiag sur Google.