Diagnostic Immobilier MARCOUSSIS

Share on facebook
Share on linkedin
Share on whatsapp

Pour tous vos diagnostics immobiliers pour un achat ou une location d’appartement ou de maison à MARCOUSSIS faites appel à Heydiag au 09 77 77 36 99 ou par email à contact@heydiag.fr .

Heydiag Diagnostic immobilier intervient à MARCOUSSIS pour tous vos diagnostics par exemple:
Diagnostic Amiante

Diagnostic Assainissement

Diagnostic Électricité

Diagnostic Plomb

Diagnostic Termites

Diagnostic de Performance Énergétique (DPE)

Diagnostic gaz

Etat des Risques Pollution (ERP)

Loi Carrez

Diagnostic Loi Boutin

Marcoussis est une commune de la banlieue sud de Paris, en France. Elle est située à 24,8 km du centre de Paris.

Marcoussis est le siège du CNR (Centre National de Rugby) où l’équipe nationale de rugby française se prépare pour les compétitions internationales. C’est au CNR que l’accord de Linas-Marcoussis a été signé en janvier 2003 entre les belligérants de la guerre civile ivoirienne.

Village marchand jusque dans les années 1960, Marcoussis approvisionnait les marchés de Paris en tomates et en fraises. Une petite ligne de train, l’Arpajonnais, inaugurée en 1894, prenait de la nourriture à 4 heures du matin tous les matins, elle a cessé de fonctionner en 1937.

Géographie
Marcoussis est situé au sud de Paris, entre la RN20, à l’est, et l’autoroute A10 à l’ouest, et la RN104 dite Francilienne au sud. Elle est traversée par la RN446, et une petite rivière de l’Orge, appelée Sallemouille (anciennement appelée Gadanine).

Communes voisines
Linas ;
Montlhéry ;
Nozay ;
Saint-Jean-de-Beauregard ;
La Ville-du-Bois ;
Ollainville ;
Fontenay ;
Janvry ;
Les Ulis ;
Villejust.
Population
Les habitants sont officiellement appelés les Marcoussissiens ou, selon d’autres sources, les Marcoussiens.

Population historique :

1982 – 4465
1990 – 5680
1999 – 7226
2006 – 7863
Liste des maires successifs
mars 1977- mars 1983, Jean Montaru – parti socialiste
Mars 1983- mai 1986, M Jean Montaru (décédé en cours de mandat) – parti socialiste
Juin 1986- mars 1989, Marc Nogues – parti socialiste
Mars 1989- Mars 1995 Daniel Hochet – centre-droit
Mars 1995- janvier 2003 Eric Cochard – parti socialiste
Janvier 2003- 2014 Olivier Thomas – parti socialiste, conseiller de la région Île-de-France
Histoire
De très anciennes traces d’occupation existent, en particulier une machine à polir trouvée sur le versant sud de la vallée. Le village a réellement commencé à se développer autour du prieuré de Saint-Wandrille, dépendant de l’abbaye de Saint-Wandrille. En 854, une charte de Charles le Chauve mentionne Marcoussis. Au départ, il ne fallait absolument qu’un seul vignoble à Bution, près d’Arpajon. Les moines perdants de Bution s’installent à Marcoussis au début du XIIe siècle. L’absence d’archives empêche une description exacte de ce qui était le prieuré à l’époque. On sait seulement qu’en 1298, il ne restait qu’un moine et que le village comptait 120 habitants. Les Célestins sont arrivés au début du XVe siècle et ont absorbé les possessions de l’ancien prieuré en ruine. Mais l’histoire de Marcoussis comprend aussi la construction voulue par Jean de Montagu en 1404-1408. Ministre des finances de Charles VI de France, il y fait construire son château (dont il ne reste que la base et une tour, dite des Oubliettes), le couvent des Célestins (vestiges des caves et d’une partie de la porte) et ordonne la reconstruction de l’église du village. L’église abrite une superbe statue de marbre de la Vierge Marie offerte par Jean de Berry au couvent des Célestins. Les rois venaient chasser à Marcoussis et il reste la maison royale construite sous Louis XV. Il y avait une commanderie de l’ordre de Saint Jean de Jérusalem dès le XIIIe siècle (Frère Baudoyn commandeur du “méson du déluge” en 1290) ; une voûte est encore visible. Sur le plateau près de Nozay, un important établissement d’Alcatel abrite des laboratoires de recherche.

L’époque récente
Depuis 2002, le terrain de Bellejame à l’est de la commune, abandonné depuis des décennies, a vu la construction du CNR (Centre National du Rugby), où s’entraîne l’équipe de France.

Les accords de Kleber ont été signés au CNR en janvier 2003 entre le gouvernement de Côte d’Ivoire et les rebelles du Nord.

Le 29 juillet 2007, pour la première fois, la ville a été le point de départ de la 20e étape du Tour de France 2007.

Des personnalités
Catherine Henriette de Balzac d’Entragues, était la fille du Seigneur de Marcoussis, François de Balzac d’Entragues, elle était la maîtresse d’Henri IV de France, qui lui avait promis le mariage.
Jean-Jacques Rousseau a passé quelques jours à Marcoussis en 1750-1751 dont il parle dans les Confessions
Jean-Baptiste-Camille Corot a fait plusieurs séjours à Marcoussis avec son ami le peintre Dumax. De ces séjours, il a laissé plusieurs tableaux dont celui de Souvenir de Marcoussis, également appelé La charette, est l’une des principales œuvres d’art du musée d’Orsay
Victor Adolphe Malte-Brun, géographe, est mort dans sa propriété de Marcoussis, dans la rue qui porte aujourd’hui son nom.
Louis Marcoussis, peintre d’origine polonaise, a gallicisé son nom Markus à Marcoussis sur les conseils de son ami, Guillaume Apollinaire.
Le comte Aymar de la Baume Pluvinel, astronome, membre de l’Académie des sciences, pionnier de la photographie des corps célestes[2].
Ib Braase, artiste moderne et sculpteur danois qui a vécu et travaillé ici de 1968 jusqu’à sa mort en 2009[3].
Transport
Marcoussis n’est desservie par aucune station du métro, du RER ou du réseau ferroviaire de banlieue de Paris. La gare la plus proche de Marcoussis est la gare Saint-Michel-sur-Orge sur la ligne RER C de Paris

Heydiag se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions concernant vos diagnostics immobiliers et de vous proposer les meilleurs prix.

Nous vous invitons à lire les avis de nos clients sur nos services.

Il vous suffit de taper Heydiag sur Google.